Accueil > À notre sujet > Nouvelles > 92e titulaire de la présidence de l'AIGNB

92e titulaire de la présidence de l'AIGNB

22 mars 2012

Une ingénieure de Fredericton, Mme Jean Boudreau, ing., élue 92e titulaire de la présidence

Darryl Ford Jean Boudreau Lowres
Mme Jean Boudreau, ing., ingénieure principale en transport chez GEMTEC Limited à Fredericton, a été élue 92e titulaire de la présidence de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau Brunswick (AIGNB) lors de la dernière assemblée générale annuelle de l’organisme à Edmundston. 

« Je suis honorée de représenter les 5 500 ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau Brunswick, a expliqué Mme Boudreau. Notre association est l’un des organismes de réglementation les plus importants de la province. Depuis 92 ans, les Néo-Brunswickois et les Néo-Brunswickoises nous font confiance dans l’établissement et l’application des normes à respecter pour obtenir un permis d’exercice des professions d’ingénieur et de géoscientifique dans cette province. C’est un mandat que nous prenons très au sérieux. La protection du public est à la base de toutes nos activités. »

Mme Boudreau tient aussi à rappeler que le travail des ingénieurs et des géoscientifiques est essentiel pour assurer la santé et la prospérité du Nouveau Brunswick. « Nous sommes les professionnels qui règlent les problèmes », indique Mme Boudreau. 

« Les gouvernements du monde entier font du génie et des sciences de la Terre les pierres d’assise de leurs stratégies économiques pour contrer l’effondrement financier mondial. Le Nouveau Brunswick doit continuer d’appuyer nos professions et les reconnaître sans équivoque comme essentielles à la santé et à la prospérité de la province. »

C’est une tâche énorme, mais Mme Boudreau assure qu’elle et ses collèges sont « conçus pour réussir. Nous avons la formation, l’expérience et les idées novatrices nécessaires pour changer la donne. »

Huit autres administrateurs récemment élus ou nommés se joignent au Conseil de l’AIGNB et à Mme Boudreau :

Mark Bellefleur, ing., directeur de projet chez Genivar à Moncton, a été élu vice-président de l’AIGNB. 

Une ingénieure de Fredericton, Mme Jean Boudreau, ing., élue 92e titulaire de la présidence

Mme Jean Boudreau, ing., ingénieure principale en transport chez GEMTEC Limited à Fredericton, a été élue 92e titulaire de la présidence de l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau Brunswick (AIGNB) lors de la dernière assemblée générale annuelle de l’organisme à Edmundston. 

« Je suis honorée de représenter les 5 500 ingénieurs et géoscientifiques du Nouveau Brunswick, a expliqué Mme Boudreau. Notre association est l’un des organismes de réglementation les plus importants de la province. Depuis 92 ans, les Néo-Brunswickois et les Néo-Brunswickoises nous font confiance dans l’établissement et l’application des normes à respecter pour obtenir un permis d’exercice des professions d’ingénieur et de géoscientifique dans cette province. C’est un mandat que nous prenons très au sérieux. La protection du public est à la base de toutes nos activités. »

Mme Boudreau tient aussi à rappeler que le travail des ingénieurs et des géoscientifiques est essentiel pour assurer la santé et la prospérité du Nouveau Brunswick. « Nous sommes les professionnels qui règlent les problèmes », indique Mme Boudreau. 

« Les gouvernements du monde entier font du génie et des sciences de la Terre les pierres d’assise de leurs stratégies économiques pour contrer l’effondrement financier mondial. Le Nouveau Brunswick doit continuer d’appuyer nos professions et les reconnaître sans équivoque comme essentielles à la santé et à la prospérité de la province. »

C’est une tâche énorme, mais Mme Boudreau assure qu’elle et ses collèges sont « conçus pour réussir. Nous avons la formation, l’expérience et les idées novatrices nécessaires pour changer la donne. »

Huit autres administrateurs récemment élus ou nommés se joignent au Conseil de l’AIGNB et à Mme Boudreau :

Mark Bellefleur, ing., directeur de projet chez Genivar à Moncton, a été élu vice-président de l’AIGNB. 

Tammy Lamey, ing., ingénieure en conception de routes au ministère des Transports du Nouveau Brunswick, a été élue pour représenter la section de Fredericton au Conseil de l’AIGNB.

Marc Laforge, ing., directeur de la succursale de GEMTEC Limited à Grand-Sault, a été élu pour représenter la section du Nord-Ouest de l’AIGNB.

Véronique Haché, ing., directrice de l’approvisionnement stratégique chez Transports Midland, a été élue représentante de la section de Moncton au Conseil de l’AIGNB.

Matt Hayes, ing., LL.B., associé du cabinet d’avocats McInnes Cooper, a été élu au Conseil de l’AIGNB pour y représenter la section de Saint John.

Annie Daigle, ing. et géosc., hydrogéologue au ministère de l’Environnement du Nouveau Brunswick, a été réélue représentante provinciale des géoscientifiques.

George Filliter, LL.M., avocat exerçant à Fredericton, a été renommé pour un mandat de deux ans en tant que représentant du public.

Fondée en 1920, l’Association des ingénieurs et des géoscientifiques du Nouveau Brunswick (AIGNB) sert les Néo-Brunswickois et protège leur santé et leur prospérité en réglementant l’exercice du génie et des sciences de la Terre dans la province. Comptant plus de 5 500 membres, l’AIGNB est affiliée à Ingénieurs Canada qui représente environ 234 000 ingénieurs à l’échelle du pays, et à Géoscientifiques Canada qui représente environ 11 000 géoscientifiques de l’ensemble du Canada.