Accueil > À notre sujet > Nouvelles > Attribution de la première bourse d’études Graydon Nicholas pour les étudiants autochtones

Attribution de la première bourse d’études Graydon Nicholas pour les étudiants autochtones

1 septembre 2010

Un étudiant malécite obtient la première bourse d’études en génie

Graydon Nicholas destinée à un autochtone Ingénieurs et géoscientifiques Nouveau Brunswick a remis sa première bourse d’études en génie Graydon Nicholas à un étudiant autochtone de troisième année en génie mécanique à l’Université du Nouveau Brunswick.

Membre de la Première Nation malécite de Madawaska, John Cloutier a récemment reçu la bourse d’études renouvelable de 3000 $ lors d’une cérémonie à la résidence du Gouverneur.

« Il m’a fait grand plaisir d’apprendre que je serais le premier récipiendaire de cette bourse substantielle, a déclaré M. Cloutier. Cela n’aurait pu arriver à un moment plus opportun. Les études postsecondaires sont onéreuses. Cette aide financière me permettra de me concentrer davantage sur mes études plutôt que sur la manière d’arriver à payer mon éducation. »

Nommée en l’honneur du premier lieutenant-gouverneur autochtone du Nouveau Brunswick, la bourse d’études en génie Graydon Nicholas pour étudiants autochtones  a été

John Clouter (deuxieme à droite), étudiant de trosième année en génie mécanique à l'UNB, reçoit la bourse d'études revouvelable de 3000$ lors d'une cérémonie à la résidence du Gouverneur à Fredericton. Dans la photo, on voit aussi (dans l'ordre habituel): Andrew McLeod, FIC (hon.), chef de la direction de l'Association des ingénieurs et des géoscientifiques Nouveau Brunsiwck (AIGNB): le lieutenant-gouverneur Graydon Nicholas et le président de l'AIGNB, Bruce Broster, géosc.

établie en 2010 pour inciter un plus grand nombre d’étudiants des Premières Nations du Nouveau Brunswick à entreprendre une formation en génie. Elle est offerte chaque année à une personne autochtone du Nouveau Brunswick qui a été acceptée à un programme de génie à l’Université du Nouveau Brunswick ou à l’Université de Moncton.

Le président de l’AIGNB, M. Bruce Broster, géosc., explique que la bourse d’études est apparue comme moyen le plus adéquat de commémorer le 90e anniversaire de l’association en tant qu’organisme de réglementation. « Notre association régit la profession d’ingénieur et accorde des permis d’exercice depuis 1920. Nous représentons plus de 5000 membres de tous horizons. La création de cette bourse d’études nous a permis de souligner ce moment important de notre histoire au moyen d’un geste qui célèbre et qui encourage la diversité dans nos professions. » 

Le lieutenant-gouverneur Nicholas ajoute : « Les collectivités autochtones ont besoin davantage d’ingénieurs comme modèles à suivre. Je suis fier que cette bourse d’études porte mon nom et j’espère qu’elle aidera d’autres étudiants de nos Premières Nations à réaliser que le génie est une profession prestigieuse, très en demande et accessible. »

M. Cloutier espère obtenir son titre d’ingénieur après son diplôme, puis de revenir à la Première Nation malécite du Madawaska à Edmundston. « J’aimerais me servir de mes compétences en tant qu’ingénieur au profit de ma collectivité, et peut-être servir de modèle à d’autres étudiants autochtones qui ont des aptitudes en mathématiques et en sciences et qui souhaitent aider les autres. »

Administrée par la Fondation pour les études de l’AIGNB, la bourse d’études en génie Graydon Nicholas pour étudiants autochtones est renouvelable jusqu’à concurrence de cinq ans sous réserve d’un bon rendement scolaire. La bourse d’études peut servir à absorber les coûts liés aux droits de scolarité, aux manuels de cours, au transport ou aux frais de subsistance associés à la fréquentation de l’université.

Pour déposer une demande ou pour en savoir davantage au sujet des critères relatifs à la bourse d’études, communiquez avec la Fondation pour les études de l’AIGNB au 506-451-9624 ou, par courrier électronique, à .